Couvrez la lacune de chômage

Protégez votre revenu si vous vous retrouvez au chômage !

  • Délai d’attente : 90 jours
    Prestation mensuelle maximale: somme d’assurance mensuelle fixe
    (de CHF 500 à 2‘000 CHF) – TARIF
  • En cas de chômage prolongé : jusqu’à 12 versements mensuels au maximum
  • En cas de nouveau cas de chômage et/ou d’incapacité de travail pendant la durée de l’assurance : max. 36 versements mensuels.
  • Formalité médicale: aucune.

Une prestation n’est versée qu’à condition que le chômage ait duré 30 jours consécutifs (pas de prestation au pro rata).

  • Délai d’attente : 90 jours ou 60 jours (indépendants)
  • Prestation mensuelle maximale: somme d’assurance mensuelle fixe (de CHF 500 à 2‘000 CHF)
  • En cas d’incapacité de travail prolongée et par cas de prestation: jusqu’à 12 versements mensuels au maximum

En cas de nouvelle incapacité de travail et/ou de chômage pendant la durée de l’assurance: max. 36 versements mensuels.

  • 12 X la somme d’assurance mensuelle choisie par le client
  • de CHF 6’000.– (12 x CHF 500.–) à CHF 24’000.– (12x CHF 2’000.–) par contrat
  • Clause bénéficiaire:
    Le conjoint, à défaut les enfants, les parents, les héritiers ou à choix selon convention séparée.
  • Selon les critères de l’assurance chômage fédérale (AC):
    – Paiement d’indemnité chômage à 100% sinon pas de prestation!
  • Seule les personnes privées ayant le statut d’employé sont assurées.

Par chômage, on entend la perte involontaire de l’emploi – ou, s’il existe plusieurs rapports de travail, de l’emploi pour lequel la personne effectuait au moins 25 heures par semaine – suite à laquelle la personne assurée perçoit des allocations journalières entières de l’assurance chômage fédérale (AC).

  • Une incapacité de travail temporaire à 100% suite à un accident ou une maladie
  • Qu’elle soit prouvée médicalement et certifiée par un médecin exerçant en Suisse.

La personne en incapacité de travail doit suivre un traitement médical si nécessaire.

Est réputée incapacité de travail toute perte totale temporaire de l’aptitude de la personne assurée à accomplir, dans sa profession ou son domaine d’activité, le travail qui peut être raisonnablement exigé d’elle, si cette perte résulte d’une atteinte à sa santé physique, mentale ou psychique.

« C’est la période à compter depuis la date de survenance du sinistre pendant laquelle les prestations ne sont pas fournies »
Pour un employé
Le délai d’attente est de 3 mois (90 jours) en cas de chômage, de maladie et d’accident.
En cas de chômage: C’est le premier versement de la caisse de chômage qui doit être transmis à l’assureur. Il sera considéré que le premier jour du mois de la période indemnisée détermine le début du délai d’attente

(Pour simplifier, si le client reçoit sa première indemnité de la caisse de chômage le 5 avril pour la période de mars ; Helvetia considère le 1er mars comme étant la date qui initie le délai d’attente)

« Période à compter du début de l’assurance pendant laquelle la prestation de l’assurance n’est pas assurée » 

Pour un employé

Le délai de carence est de 3 mois (90 jours) en cas de chômage.
Il n’y a pas de délai de carence en cas de maladie ou d’accident

Pour les indépendants

Pas de délai de carence (car pas de prestation en cas de chômage).

Alors qu’une période de chômage peut être facilement anticipée, normalement on peut difficilement prévoir une période prolongée de maladie ou d’accident

Exemple de calcul concret

Marc, 31 ans, marié avec un enfant, gagne CHF 5’000 par mois et vient d’être licencié !

Connaissez-vous une meilleure solution pour combler la lacune en cas de chômage ?

Tarif et barème


L’assurance de protection du revenu contre le chômage compense la partie de revenu que l’assurance chômage de l’État ne couvre pas. La détermination de la somme d’assurance est libre jusqu’à un montant de CHF 1’200.-/mois brut.

Au delà d’une somme d’assurance de CHF 1’200.- /mois brut, le salaire brut annuel est déterminant pour fixer la somme de la rente souhaitée.